«Seuls nos doigts d’artisans peuvent travailler en tout lieu,pas les machines »

LE GRENAT DE PERPIGNAN
Le grenat de Perpignan et Alain PAGES à l’assaut du Fort Libéria !
« Les mains des artisans peuvent travailler en tout lieu, pas les machines »
Après avoir fondu de l’or en utilisant l’énergie du four solaire de Font – Romeu,
Après avoir escaladé le Canigou et serti des bijoux en son sommet,
Après avoir impliqué l’homme de Tautavel dans nos fabrications,
Après avoir célébré la catalanité à Argeles sur les barques catalanes,
Après avoir fait chanter le grenat au sein des Orgues d’Ille sur Têt,
Après avoir fait scintiller le Grenat dans les caves BYRRH à Thuir,
Alain PAGES et la confrérie du Grenat de Perpignan ont organisé une journée de mise en valeur de leurs bijoux au Fort Libéria à Villefranche de Conflent
le 20 Juillet 2014 !
Les nombreux amoureux des bijoux en Grenat de Perpignan, ont eu la chance d’assister à la naissance de plusieurs bijoux dans l’enceinte du Fort.
Des bagues, un pendentif et un jonc ont été ornés des feux de nos grenats et se sont illuminés grâce au savoir faire d’Alain PAGES, bijoutier à Ille sur Têt, et des autres membres de la Confrérie du Grenat de Perpignan.
Qu’est ce que le Grenat de Perpignan ?
Pierre identitaire des Catalans, le Grenat de Perpignan fait partie de la tradition locale, de la culture catalane et de notre histoire.
En effet, en remontant jusqu’en 1750, on trouve cette pierre « sacrée » associée à la vie des catalans. La façon de la « monter » est propre à notre département. A savoir : sertie sur un chaton fermé sur le dessous, la lumière est réfléchie sur le dessus, grâce à l’introduction d’un paillon entre la pierre et l’or.
Seul les membres de la Confrérie respectent cette  méthode traditionnelle de montage des bijoux, qui garantit l’absence de moulage du chaton et donc, un ajustement optimum entre la pierre et l’or.
La Confrérie « Le grenat de Perpignan » dont Alain PAGES est membre, dénonce la fabrication des copies moulées de ces bijoux et s’est rendue à Villefranche de Conflent pour montrer à tous le savoir faire ancestral dont ils sont les héritiers.
Ils perpétuent et protègent le seul savoir faire qui garantit la qualité du bijou emblématique catalan, ils s’élèvent contre l’apparition de copies moulées fantaisistes, usinées en série et revendues en grandes surfaces et chez certains bijoutiers.
Cette commercialisation usurpe la réputation, l’histoire et le vocabulaire traditionnel  artisanal qui se rattache à nos bijoux. Elle bafoue la tradition du montage  des bijoux en grenat, qui est la base du cahier des charges de fabrication de notre Confrérie.
Soucieux de la défense des bijoux en Grenat de Perpignan et de l’intérêt de sa clientèle, Alain PAGES et les membres de la Confrérie mettent là encore leur savoir faire en lumière sous le thème : «Seuls nos doigts d’artisans peuvent travailler en tout lieu »
Bijouterie PAGES     A retrouver dans la rubrique artisans de loquefem.fr
67, av Pasteur
66130 Ille sur Têt
tel : 04.68.84.73.17
pages-alain66@orange.fr

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée

You pouvez utiliser ces balises et attributs HTML:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


× cinq = dix