Qui sommes-nous ?

L’association LO QUE FEM a pour vocation de mettre en valeur les savoir-faire et favoriser le développement économique propre à la région. LO QUE FEM signifie « ce que nous faisons » en Catalan et fonctionne comme un réseau. Sa géographie s’étend des hautes plaines du Roussillon aux contreforts du Canigou. Les collines des Aspres à l’est et celles du Fenouillèdes à l’ouest entourent tel un collier la rivière « la Têt ». Nous vous proposons d’en découvrir les joyaux polis par le savoir-faire des hommes, femmes, artisans, artistes, producteurs, hébergeurs de la région.

Ille-sur-TêtParcourons cette boucle dont le centre de gravité est la ville d’Ille-sur-Têt et le site des Orgues. Partons à la découverte de cette nature, ayant pour horizon l’azur bleu de la mer et le blanc de nos cimes enneigées. Visitons ce pays où chaque lieu a son histoire, où chaque pierre a son secret. Ne vous méprenez pas, si l’on peut évoquer le temps passé et les traditions, chacun saura vous expliquer ses initiatives, ses créations, ses tours de mains, ses différences. Mais qui ne saurait mieux vous conter ces légendes que ceux qui vivent là, y créent, y travaillent.

Quel meilleur cicérone que celui qui, s’appuyant sur son vécu, ses connaissances et son savoir-faire, vous fera partager ces valeurs, ces richesses, ce patrimoine humain. Découvrons ce collier de perles rares qui ornent notre « vallée de La Têt ».

Le site des Orgues d'Ille-sur-TêtNous quittons le site des orgues d’Ille-Sur-Têt, là où notre terre nous montre son vrai visage, ses rides d’expressions burinées par les ans, des temps aussi changeants que les humeurs des hommes. Direction Bélesta de la Frontière : arrêt au belvédère dont la vue panoramique, des cimes enneigées du Canigou aux rivages de la Méditerranée s’offre à nous et rend sûrement jaloux nos plus grands cinéastes. À un jet de pierre, un artiste sculpteur martèle le métal.

Sur un piton rocheux, surplombant la vallée, un gîte vous attend. Allongé dans le Jacuzzi de sa véranda, vous appréciez le panorama et admirez le plumage somptueux des faisans, qui bientôt repeupleront la nature. Au pied des murailles du Château de Montalba, vous êtes invités à randonner à cheval sur les crêtes des Fenouillèdes.

Rejoignons Bélesta, grisés par les senteurs de genêts et fleurs de romarins. Arrivés aux frontières de notre Catalogne balisées de ses bornes racontant notre histoire, une pose s’impose. Une grotte, un musée, nous rappellent que là, du temps de la préhistoire, des peuplades vivaient… Peut-être nos Anciens ?

La cave, cathédrale du vin durant les années trente est aujourd’hui métamorphosée en une trilogie : une cave et son exceptionnelle œnothèque réunissant les vins des domaines environnants, un hôtel de luxe et un restaurant.vignes

Direction Tarerach, nous traversons le paradis des abeilles, où se mêlent les effluves de thym et de bruyère pour rejoindre les vignes du domaine des Trois Orris. Chemin faisant, nous atteignons Arboussols, non sans avoir admiré son hameau et son prieuré. Là, la ferme Ste Eulalie nous accueille avec volailles et foies gras. Continuons sur Marquixanes avec une rencontre sportive : la base en eaux vives, le parcours dans les arbres nous appellent à l’aventure. Un crochet sur Estoher où son élevage d’escargots, ses cargolades, mets typique des Catalans, nous mettent en appétit. Poursuivons vers Rodès voir un rucher qu’un vieux Papi a laissé en héritage. Nous y trouvons aussi un lieu de randonnées pour quad qui nous mène jusqu’aux vallées du Canigou.

Nous atteignons Bouleternère, village médiéval sur la route de Serrabonne où, le coutelier d’art, le brasseur de bière catalane et les producteurs d’huile et d’olives de bouche nous démontrent leur savoir-faire Au détour d’un chemin fruits et miels font bon ménage Revenons sur la vallée des pêches, Ille-Sur-Têt, un boulanger cuit son pain au feu de bois dans un ancien couvent transformé en chambres d’hôtes. Vous pouvez aussi séjourner dans la villa d’un prestigieux musicien qui vous jouera l’aubade.

poch

Au cœur du village savourez nos charcuteries catalanes, admirez le ciselage de nos grenats,ou extasiez-vous devant la dextérité de deux soeurs artistes dans l’art floral  et assistez au spectacle donné par le théâtre de la Fabrica, enchâssé dans les remparts. Tout prés de là, une artiste donne vie à ses sculptures en terre cuite. Vous pouvez, au détour d’une rue, rencontrer un photographe fixant pour la postérité quelques images insolites. Sous l’ombre bienfaisante des platanes de la place de la république deux jeunes cuisiniers vous invitent a leur table. Adossé à l’église, au pied d’une fontaine laissant couler un poétique filet d’eau, le restaurant « la place del ram » régale vos papilles.

Reprenons notre périple vers Corbère. Avant de quitter l’agglomération en lisière d’Ille, dans un mouchoir de poche, sur l’ancien chemin royal, se côtoient, gîtes, producteurs de fruits, de miels, et de légumes. Faisons un crochet sur la route de Saint-Michel-de-Llotes, nous y trouvons plants de fleurs et légumes qui égayeront nos jardins .Dans ce secteur,les senteurs de lavande et de mille pertuis attirent notre curiosité. Une exploitation artisanale produit  et distille sur place des plantes aromatiques afin d’obtenir des huiles essentielles et eaux florales 100% pures et naturelles, de haute qualité, extraites de façon artisanale à la propriété, ce qui nous permet de vous assurer une parfaite traçabilité et une totale maîtrise de la qualité du produit fini. Retour sur les Corbère, au pied du massif de Montou, à la lisière des Aspres, où château, dolmens, chapelles, forêt de chênes verts constituent le décor de trois superbes gîtes.

chant

Continuons notre route vers Millas par la magnifique oliveraie et son moulin St Pierre. Allons à la rencontre d’un vigneron établi en haut de « Força Réal », ce phare du Roussillon qui a vu passer les hordes d’Hannibal, les légions romaines, et les troupes napoléoniennes. Nous bouclons notre périple à Perpignan, vêtus d’élégantes « samarretes » (tee shirts) au sigle du grillon perpétuant ainsi l’esprit et l’humour catalan. Nous pourrons admirer aussi la finesse des travaux d’un tourneur sur bois.

Nous embrassons cette plaine du Roussillon aux multiples facettes qui, comme Arlequin, se pare de mille couleurs et profite de chaque saison pour renouveler ses splendeurs. Si le hasard vous guide, au cours de vos visites, à rencontrer un jour, une de nos « Padrines », elle vous narrera les traces du passé guidant notre avenir, comme les troubadours, ces conteurs des villages, qui décrivaient la vie, mémoire au fil de l’eau, mémoire au fil du temps.